Sélectionner une page

Des Arènes à la Seine : promenons-nous dans Lutèce

Horaires : 17h-20h

Lieu : Arènes de Lutèce (point de rendez-vous 49 rue Monge, au centre de l’arène), Quartier Latin (thermes de Cluny), Île de la Cité, 75005, Paris

Institutions organisatrices: Département d’Histoire de l’Université de Paris (Paris Diderot) ; Anthropologie et Histoire des Mondes Anciens (UMR 8210) ; Société Française d’Histoire Urbaine.

Intervenants : Jean-Pierre Guilhembet, professeur d’Histoire romaine,
Stéphanie Wyler, maître de conférences d’Histoire romaine.

Le cœur de Paris, sans en perdre son (Quartier) latin : comment restituer et s’imaginer, au rythme du piéton, à travers une simple marche dans le cinquième arrondissement, des Arènes à l’île de la Cité, le Paris antique et son espace vécu, de sa périphérie dédiée aux spectacles à sa rétraction insulaire à la fin de l’Antiquité ?

À l’heure où l’on met en avant la nécessité impérative de créer un musée archéologique dans l’Île de la Cité, alors que le contexte muséal est fort difficile pour qui veut se donner une idée précise du Paris antique, il s’agira de se promener sur les grands axes et les lieux majeurs de la Lutèce d’époque romaine, afin d’y faire revivre les habitants et les pratiques de l’Antiquité.

À travers un circuit pédestre qui partira des Arènes de Lutèce, lieu antique toujours vivant, en dissipant les clichés et les idées reçues et en rappelant comment les défenseurs de l’histoire de Paris se sont opposés aux démolisseurs haussmanniens, l’itinéraire retenu s’efforcera d’aider à comprendre la vie d’une agglomération antique de taille moyenne : ses spectacles publics, ses lieux de rencontre et de sociabilité, son esthétique urbaine…

Circuit : Arènes de Lutèce-Square Capitan ; halte à l’angle du forum, au « point zéro » de la ville gallo-romaine (rue Saint-Jacques/rue Soufflot) ; thermes de Cluny (de l’extérieur) ; île de la Cité.

Sans négliger les restitutions qui donnent à voir le paysage urbain tel qu’il se présentait il y a une vingtaine de siècles, ce sera aussi l’occasion de lire ou de relire, au passage, plan en main, les noms de rues, les plaques commémoratives, bref la mémoire antique du Quartier Latin…

Ce sera enfin l’occasion, en contrepoint et non sans malice, de se souvenir qu’à Rome, aux calendes d’avril, se tenaient les fêtes de Vénus « qui change les cœurs » (Verticordia) et de la Fortune Virile, aux rites si particuliers…

NB : le circuit s’adaptera aux conditions météorologiques du 1er avril.

Lieux et types de manifestation