Sélectionner une page

L’appel à projet de la première édition des Nocturnes de l’Histoire, qui se tiendra le 1er avril 2020, lancé en septembre 2019, a rencontré un vif succès : 88 manifestations ont été programmées dans 46 villes sur tout le territoire français, en métropole et en outre-mer, et dans un institut de recherche français à l’étranger (l’Institut Français d’Études Andines de Lima).

Au total, ce sont plus de 250 personnes qui interviendront dans ces manifestations : chercheurs et enseignants-chercheurs bien sûr, mais aussi bibliothécaires, archivistes, étudiants, de la première année de licence au doctorat, professeurs de l’enseignement secondaire, membres d’associations, animateurs de sites internet, etc. Ils sont soutenus par plus d’une centaine d’institutions publiques et associations : universités, départements d’histoire, laboratoires de recherche, archives, bibliothèques, musées, collectivités locales, collèges et lycées, associations de professeurs, d’étudiants, de passionnés d’histoire.

Conférences-débats, cafés historiques, visites, ateliers interactifs, expositions, reconstitutions, lectures, projections, représentations théâtrales et musicales… : par leur diversité, ces manifestations proposées par les Nocturnes de l’Histoire montrent qu’aujourd’hui le goût de l’histoire se décline selon des modalités diverses à même de toucher des publics très larges et de tous âges. Elles témoignent aussi de l’engagement fort des historiens, soucieux de garantir le sérieux des méthodes scientifiques et l’éthique du chercheur tout en recherchant des modes de transmission les plus ouverts possible de ce savoir au sein de la société.

Lieux et types de manifestation