Sélectionner une page

Pourquoi les historiens n’aiment pas Secrets d’histoire?

Horaires : 16h et 18h30-20h

Lieu : Bibliothèque municipale de Lyon, Part-Dieu, 30 boulevard Vivier-Merle, 69003 Lyon

Institutions organisatrices: Département civilisation de la bibliothèque municipale de Lyon.

Intervenants :

– Pour la partie « Atelier » : Solenn Huitric, docteure en histoire contemporaine, chargée d’études à l’institut français de l’éducation et Fanny Giraudier, docteure en histoire moderne, chercheuse associée au LARHRA-UMR 5190.

– Pour la partie « Conférence-débats » : Paul Chopelin, maître de conférences à l’université Jean Moulin Lyon 3, membre du jury du prix château de Cheverny de la BD historique ; Virginie Ollagnier: écrivaine et scénariste de BD, membre de l’épicerie séquentielle et auteure de plusieurs numéros des Rues de Lyon.

Derrière un titre provocateur, ce projet vise à questionner les rapports entre histoire médiatisée, popularisée et histoire scientifique. D’un côté comme de l’autre les critiques peuvent être vives : entre d’une part, les historiens accusés parfois d’écrire une histoire trop érudite, de s’enfermer dans leur tour d’ivoire et de cantonner l’histoire à un champ académique de spécialistes, et d’autre part, les spécialistes de l’histoire médiatique accusés de ne s’intéresser qu’aux grands noms et têtes couronnées et de tomber parfois dans la caricature ou la schématisation sous prétexte de vulgariser l’histoire. 

Devant ces critiques, il est souvent difficile pour les historiens de se positionner : faut-il ou non cautionner ces émissions, y participer pour apporter une meilleure expertise scientifique ou s’en tenir à l’écart par crainte de cautionner des schématisations historiques ? Quels peuvent être alors les moyens alternatifs de partager la recherche historique ? Comment diffuser plus largement les résultats de la recherche scientifique en dehors des cercles académiques ? En quoi la diversification des supports et les pratiques numériques peuvent-elles modifier l’écriture de l’histoire ? Peuvent-elles la rendre plus accessible ?

Partant de ces interrogations, nous proposons d’organiser un atelier-débat permettant de confronter ces différentes visions de l’histoire:

Cet atelier-débat se déroulera en deux temps :

-16h-18h : atelier-débat avec une analyse des séquences d’émissions historiques qui peuvent poser problème aux historiens, une confrontation avec des sources ou des travaux qui permettent de nuancer ces extraits et de comprendre ce qui peut leur être reproché. Pour préparer cet atelier, un dossier documentaire serait publié sur l’influx, le webzine de la BmL.

-18h30-20h30 : table-ronde/débat autour des outils de diffusion du savoir historique, des sociétés savantes à la BD.

Lieux et types de manifestation