Sélectionner une page

Paul-Albert Février : historien et humaniste

Lecture-débat

Horaires : 17h-19h

Lieu : Salle Paul-Albert Février, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH), 5 rue du château de l’horloge, BP 647, 13094 Aix-en-Provence

Institution organisatrice : Groupe de 6 étudiants du Master 1 Histoire, civilisations, patrimoine, Aix-Marseille Université (AMU). Enseignante : Brigitte Sabattini. Avec le soutien du Département d’Histoire et de l’Association Paul-Albert Février (Michel Fixot).

Intervenants : Étudiants du Master 1 Histoire, civilisations, patrimoine, Aix-Marseille Université : Dercio Alberto ; Mmadi Faouiza ; Marie Limouzin (cheffe du projet) ; Pierre Mantovani ; Anne Mespoulet ; Salomé Spinella.

Dans la perspective du colloque qui sera organisé en avril 2021 à l’occasion du trentième anniversaire de la mort de Paul-Albert Février, notre groupe d’étudiants entend partager son goût de l’histoire et le plaisir que nous avons pris à découvrir cette figure emblématique de l’Université de Provence qu’a été Paul Albert Février, Professeur d’Histoire romaine jusqu’à sa mort en 1991. Chartiste, ancien membre de l’École française de Rome, il a occupé une place marquante dans les recherches historiques et archéologiques sur l’Antiquité tardive et sur le christianisme. Le service militaire qu’il dut y accomplir en pleine guerre renforça ses liens avec l’Algérie où il enseigna à l’Université d’Alger entre 1962 et 1970 et aida en tant que Directeur du Service des Antiquités à l’élaboration de la législation et à la mise en place des institutions patrimoniales. En France, il siégea de même dans de nombreuses commissions chargées de ce secteur : il fut notamment, à partir de 1985, Vice-Président de la Commission nationale de l’Inventaire des monuments et richesses artistiques de la France.

La lecture de textes tirés de publications ou des archives déposées aux Archives départementales des Bouches du Rhône permettra de dessiner le portrait d’un homme aux multiples facettes, à travers sa carrière universitaire comme professeur spécialiste de l’Antiquité tardive, son engagement personnel en Algérie mais aussi son implication dans le domaine patrimonial. Tout autant que l’homme de métier, l’historien, cette lecture-débat souhaite inviter à découvrir l’homme, l’humaniste et plus largement à s’interroger avec lui sur le métier d’historien ainsi que sur sa place dans la société : « Chaque historien doit être présent aux hommes et sauvegarder sa liberté de pensée… Mais cette attitude de l’historien est celle de tout homme qui s’efforce d’être lucide, de travailler au milieu des autres pour expliquer le monde et le transformer. Celle de tout homme qui pour reprendre les mots du poète Eluard souhaite vivre un jour “la foule immense où l’homme est un ami” ».

Lieux et types de manifestation