Réflexions actuelles sur le concept de paix

Manifestation reportée en 2022

Horaires : 17h-20h

Lieu : Université Sorbonne-Paris-Nord Campus de Villetaneuse Bibliothèque universitaire Edgar Morin, 99, avenue Jean-Baptiste Clément, 93450, Villetaneuse

Institutions organisatrices : Département d’Histoire, UFR LLSHS, BU Edgar Morin, Université Sorbonne-Paris-Nord (USPN).

Intervenants : Nicolas Le Roux (professeur d’Histoire moderne, Président de l’AHMUF), Michel Molin (professeur d’Histoire romaine), Giulio Romero (professeur contractuel à l’USPN).

Public : étudiants, enseignants, élèves des lycées voisins.

Travailler aujourd’hui sur la paix en prenant des exemples d’époques aussi diverses que l’Antiquité romaine ou les guerres de religion et en recourant à des instruments actuels : dialectiques (privé/public, fidèle/citoyen), concepts (mondialisation), outils (informatique) nous amène à réfléchir sur nos modes contemporains du vivre ensemble, leur évolution dans la situation de crise sanitaire, sociale et économique que nous connaissons, les périls à redouter et les solutions à mettre en œuvre.

Trois conférences suivies d’un débat, d’une heure chacune :

Michel Molin, « La pax Romana : une première forme de mondialisation? »

On se demandera si la pax Romana en créant les conditions politiques, sociales et matérielles favorables à une libre circulation, avec les restrictions juridiques et techniques de l’époque, des marchandises, des hommes et donc des idées, des technologies et des dévotions dans un vaste espace géographique assimilé par les Anciens eux-mêmes à la terre habitée n’a pas ainsi constitué une première forme de ce que nous désignons aujourd’hui par le terme de mondialisation.

Giulio Romero : « Du bon usage de l’ordinateur en histoire: les guerres et les paix dans la correspondance de René de Challant au duc de Savoie, 1520-1565 »

L’objectif de cette conférence est de montrer, appliqué à un sujet historique classique (une étude de correspondances), ce que l’usage de l’ordinateur peut apporter, utilisé de differentes manières. Au cœur de la Savoie et des Cantons suisses, au cœur des confrontations entre France et Empire, et au cœur des controverses entre catholiques et protestants, René de Challant, Maréchal de Savoie, est au cœur des problématiques de guerre et de paix au cours du XVIe siècle.

Nicolas Le Roux : « Comment construire la paix au lendemain des guerres civiles ? »

Comment vivre ensemble en dépit des différences confessionnelles ? Comment construire la paix au lendemain des guerres civiles ? Ces questions se posent aujourd’hui, mais elles se posaient déjà hier, dans la France du XVIe siècle. C’est à ce moment que les principes de liberté de conscience et de liberté de culte furent inventés. C’est à ce moment qu’on commença à distinguer croyances (privées) et pratiques (publiques), c’est à ce moment qu’on sépara, pour la première fois, le fidèle et le citoyen. Quelles leçons les guerres de Religion (de l’édit de janvier 1562, premier édit de tolérance de l’histoire de France, à l’édit de Nantes de 1598) peuvent-t-elles nous apporter ? Affirmons-le dès maintenant : les guerres anciennes nous ont appris qu’il ne faut pas jouer avec le feu religieux, et qu’ouvrir la boîte de Pandore de l’accusation d’hérésie ou de blasphème mène en général à la catastrophe.

Lieux et types de manifestation