(Dé)politiser les Jeux olympiques

Horaires : 20h

Lieu : Librairie Équipages  – 61, rue de Bagnolet, 75020 Paris ; https://librairie-equipages.com/

Institutions organisatrices : Librairie Equipages ; Cahiers d’histoire, revue d’histoire critique. https://journals.openedition.org/chrhc/ 

Intervenants : Igor Martinache (MCF, ISP de Paris-Nanterre) ; Valentin Guéry (ATER, ISP de Paris-Nanterre)

Publics: Etudiantes et étudiants, public des curieux d’histoire, militant.e.s associatif.ves dans le domaine des droits de l’homme, de l’antiracisme.

L’actualité des JO et les polémiques sur une instrumentalisation indue du sport ont une histoire longue. La compétition olympique est en effet un terrain fréquent pour des combats politiques comme l’organisation de compétitions alternatives par le mouvement ouvrier, l’utilisation du mouvement olympique par les pays africains décolonisés, les mobilisations d’athlètes contre les tests de féminité, aussi bien que par la construction d’un unanimisme de façade en faveur de l’accueil des Jeux. A l’encontre d’une vision irénique proposant une chronique d’exploits, il s’agit de comprendre que l’histoire olympique est éminemment politique. Cette ambiguïté constitutive du sport, et du phénomène olympique, est au cœur du dernier numéro des Cahiers d’Histoire sur « (Dé)politiser les Jeux olympiques ». Ces nocturnes d’histoire seront l’occasion d’échanger avec les coordinateurs de ce numéro : Igor Martinache et Valentin Guéry, qui mettront en avant les différentes contributions du numéro proposant d’examiner plusieurs cas éclairant la récurrence et l’ambiguïté de ces entreprises de politisation et dépolitisation des Jeux, afin de montrer que ces luttes de sens impliquent différentes catégories d’agents sociaux aux ressources, certes, inégales mais aussi différenciées.

Année, lieux et types de manifestation