Animation en ligne sous forme de « Facebook Live »

« Napoléon et l’urbanisme », présenté par Aude Rœlly et Marie Ranquet (Archives nationales) et par Irène Delage (Fondation Napoléon)

Adresse : https://www.facebook.com/Archives.nationales.France/videos/443256173445476/

Dessiner pour Napoléon. Trésors de la Secrétairerie d’État impériale

(Exposition, 10 mars – 28 juin 2021)

Horaires : 17h30-21h

Lieu : Hôtel de Soubise, 60, rue des Francs Bourgeois, 75003 Paris

Institution organisatrice : Archives Nationales

Intervenants : Aude Roelly, responsable du département de l’Exécutif et du Législatif des Archives nationales ; Marie Ranquet, en charge du fonds de la Secrétairerie d’Etat impériale ; Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon.

Tous publics

Une conférence gratuite du commissariat scientifique de l’exposition.

Exposition « Dessiner pour Napoléon. Trésors de la Secrétairerie d’Etat impériale ».

Qu’aurait été Napoléon sans la Secrétairerie d’État ? Tout le monde connaît l’Empereur, mais qui connaît l’organe vital, le rouage central qui prépare sa prise de décision et rend possible sa mise en œuvre ? Créée le 25 décembre 1799, la Secrétairerie d’État consulaire puis impériale constitue véritablement l’armature administrative de l’autorité souveraine, un intermédiaire incontournable entre les services ministériels et le sommet de l’exécutif. Autant dire que l’on se situe au cœur du pouvoir exécutif, dans un secrétariat du gouvernement démesuré, à la mesure du Grand Empire. À l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon Ier, le 5 mai 2021, l’exposition rend accessible un trésor méconnu tiré de ses archives : une sélection de 100 plans, dessins et cartes présentés à l’Empereur pour l’aider à prendre sa décision. Une collaboration avec la Fondation Napoléon Depuis 2017, une souscription a permis d’entreprendre la numérisation des documents figurés et la restauration des plus abîmés d’entre eux. Plus de mille images numérisées ont, depuis, été mises en ligne sur le site internet des Archives nationales.

Le corpus.

Les dessins, cartes et plans conservés dans les fonds de la Secrétairerie d’État sont insérés dans des dossiers thématiques ou intercalés dans une série de décrets consulaires et impériaux, à titre de pièces justificatives. Ces documents doivent donc être considérés comme des outils essentiels à la prise de décision de l’Empereur et témoignent de l’importance de la représentation graphique dans l’intelligence d’un projet et, plus largement, des méthodes de travail de l’Exécutif. La typologie documentaire est aussi variée que les sujets traités : dessins de costumes officiels, plans techniques d’innovations en tout genre plans de délimitation de territoires, cartes de départements, de régions ou de pays, coupes et nivellements, schémas de fortifications, plans d’architecture, etc. La qualité graphique et esthétique comme l’intérêt proprement historique de documents uniques donnent à ce corpus une valeur patrimoniale inestimable. Qu’il s’agisse de projets parfaitement irréalisables (machines volantes) ou de tracés définitifs de frontières, ces documents révèlent un contexte de conquête tous azimuts, la nécessité de représenter de nouveaux découpages administratifs ou militaires, le besoin de visualiser des découvertes techniques ou de localiser des filons houillers. L’iconographie est indubitablement un instrument majeur des conquêtes impériales, qu’elles soient symboliques ou matérielles.

L’exposition est sur le site de la Fondation Napoléon.

Lieux et types de manifestation